Votre réadaptation au cœur de la nature
 

Nouveau financement de la réadaptation ST Reha

Le compte à rebours est lancé, le nouveau système de tarification stationnaire ST Reha entrera en vigueur, après plusieurs reports, le 1er janvier 2022 (sous réserve de la décision finale du Conseil fédéral). Cette nouvelle méthode de facturation, qui remplace les forfaits journaliers utilisés aujourd’hui dans le domaine de la réadaptation, est un système de remboursement au forfait par type de réadaptation et selon la lourdeur des cas.

La nomenclature et la méthodologie, basée sur le codage médical, sont uniques et applicables dans toute la Suisse. Il s’agit d’un système de classification réunissant des patients dans des groupes homogènes (RCG = Readaptation Costs Groups) selon différents critères médicaux et non-médicaux, comme les diagnostics, les comorbidités, les traitements, la durée de séjour, le degré d’autonomie, etc.

Au niveau de la Clinique Le Noirmont, un groupe de travail interdisciplinaire a été mis sur pied depuis quelques années pour mettre en conformité un certain nombre de processus qui touchent l’ensemble de l’établissement, à savoir :

  • Le dossier médical, le dossier de soins, le dossier thérapeutique, la saisie des données ;
  • Les programmes de réadaptation et leur intensité;
  • Les classifications médicales et la qualité des lettres de sortie ;
  • Le codage, le groupage et la définition des cas administratifs;
  • La facturation et la comptabilité analytique (certification REKOLE, voir article connexe)

Dans ce contexte, nous comptons particulièrement sur nos partenaires tarifaires - les assurances, pour fixer le nouveau tarif de réadaptation, compte tenu de l’augmentation croissante de la lourdeur des cas, mais également de la lourdeur administrative due à la mise en place de ST Reha.

Aussi, nous espérons que ce système soit équitable, transparent et comparable aux autres cliniques de réadaptation et terme de prestations dispensées aux patients (qualitatif et quantitatif) et qu’il puisse gommer les inégalités tarifaires historiques de l’ancien système.


Retour